in Épisodes

#18 — Simon Frankart aka Petites Luxures

⬆ Press PLAY et écoute directement dans le lecteur ci-dessus ou choisi ta plateforme préférée à la fin de cet article. On a aussi un nouveau Patreon qui est en place, si tu veux soutenir le podcast.

Simon Frankart est l’illustrateur qui (ne) se cache (plus) derrière le projet « Petites Luxures« . On va parler de dessin, de soudure à l’arc, de vélo et des alley cat à Paris, de la banane de Cattelan, de la mécanique de la routine, de ses lubies (les collections), de la censure sur Instagram et la nouvelle norme mondiale qui se situe maintenant à 20 km à la ronde autour des bureaux des GAFA à San Francisco.
Mais aussi de la liberté et la pression d’être à son compte.

« Le vrai repos c’est le changement d’activité mentale »

Petites Luxures sur Instagram

Namedropping
Enregistré chez Eric de la Acid Gallery à Lille.
C’est aussi la galerie de notre compatriote Denis Meyers, il était justement là la veille.
Voilà aussi les noms et les projets qu’on cite dans le podcast:
Tom Galle
Felipe Villas Boas
John Maeda
Etienne Mineur
Simon cite « Marathon Man » comme le film qui le capte du début à la fin
René Gruau
The Reatards « Teenage Hates« 
Shirley Collins « The Power of the True Love Knot« 
Felix D’Eon
Whithey Bell « I Didn’t Ask For This: A Lifetime of Dick Pics« 
Le salon de tatouage Désolée Papa
La Brigade de l’amour
Ken Hashimoto
Agathe Sorlet
Mr Bingo
Le Tampographe Sardon

La nouveauté depuis septembre 2019 c’est qu’on est également diffusé sur RSTLSS, une nouvelle super web radio basée à Paris, mais qui diffuse partout dans le monde, puisque c’est sur internet.

Merci de nous écouter! Si cet épisode t’as a plu, n’hésite pas à en parler autour de toi, le bouche à oreille c’est le mieux. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast ça aide aussi <3

Un nouveau Patreon est en place, si tu veux soutenir le podcast.

Voilà tous les endroits où tu peux nous écouter ou discuter:
Apple Podcasts
Google Podcasts
Overcast
Spotify
SoundCloud
YouTube
Facebook
Twitter
Instagram
Abonne-toi à notre newsletter